Prévenir les piqures de tiques et la maladie de Lyme

Mis à jour le 17/01/2018

Le printemps est synonyme de recrudescence des piqûres de tique, susceptibles de transmettre un certain nombre de maladies à l'homme et notamment la maladie de Lyme liée à une bactérie.

La prévention de la maladie de Lyme repose sur trois axes.

 
Les indications pour éviter les piqûres de tique :
  • se promener sur les chemins hors des zones broussailleuses,
  • porter des vêtements couvrants, de préférence clairs afin de mieux repérer les tiques qui s'y accrocheraient.
     
Comment retirer les tiques :
  • s'inspecter systématiquement au retour des expositions en milieu naturel,
  • retirer le plus vite possible les tiques implantées à l'aide d'un tire tiques en effectuant un léger mouvement de rotation,
  • ne rien mettre sur la tique avant de la retirer,
  • désinfecter la peau après extraction.
     
Reconnaître les signes précoces de la maladie :
  • un érythème non systématique peut apparaître quelques jours à quelques semaines après la piqûre infectante sous la forme d'une plaque rouge ou d'une auréole, c'est le stade primaire de la maladie qu'il convient de traiter à l'aide d'antibiotiques, aucune sérologie n'est nécessaire à ce stade, la guérison est acquise à l'issue du traitement,
     
  • en l'absence de traitement de la phase primaire, des symptômes neurologiques, cutanés ou articulaires peuvent se manifester dans un second temps, le médecin traitant jugera de l'opportunité d'une prise de sang et d'un traitement.