La MSA renforce l’expertise du service Agri’Ecoute

Mis à jour le 03/05/2018

Communiqué du 22 mars 2018

Soucieuse de toujours mieux protéger et accompagner ses adhérents en difficulté, la MSA optimise l’expertise du service Agri’Ecoute pour faciliter la détection précoce des cas sensibles ou à risque. En parallèle, elle lance, du 19 mars au 30 avril, une campagne de communication nationale dédiée. Principal objectif : informer l’entourage proche - personnel et professionnel - des adhérents potentiellement concernés, ses partenaires traditionnels et les relais d’opinion, de l’utilité et des nouveaux points forts d’Agri’Ecoute.

Créé en octobre 2014 par la MSA, dans le cadre de son plan de prévention du suicide en agriculture, ce numéro d’appel (09 69 39 29 19), accessible 24h/24 et 7j/7, permet à tout adhérent MSA de dialoguer anonymement, à tout moment, week-end et nuit compris, avec des écoutants. A ce jour, le service d’écoute téléphonique de la MSA recense le traitement de plus de 4000 appels.


Agri’Ecoute : une expertise accrue en mars 2018


Aujourd’hui, ce service d’écoute téléphonique de la MSA, destiné à la population agricole en difficulté, bénéficie de moyens d’action amplifiés.

Le docteur Véronique Maeght-Lenormand, médecin du travail - conseiller technique national de la CCMSA, et pilote du plan national de prévention du suicide, explique les nouveaux atouts d’#AgriEcoute : Agri'Ecoute 2018 : Interview du Dr VéroniqueMaeght-Lenormand-


Points phares d’Agri’Ecoute 2018 :

 
  • Un nouveau profil d’écoutants téléphoniques : avec désormais une équipe de psychologuescliniciens diplômés, spécifiquement formés à la gestion du mal-être et des situations de crisesuicidaire,
  • Un mode actif d’écoute et de prise en charge privilégié. Objectifs : aider la personne en difficultéet l’amener à prendre du recul par rapport à une situation personnelle douloureuse, compliquée ou decrise,
  • Un accompagnement à distance, effectué par le même psychologue clinicien, si plusieurs tempsd’échanges sont nécessaires ou souhaités par l’adhérent,
  • Un suivi personnalisé pour favoriser la meilleure orientation de l’adhérent et la mise en place desolutions concrètes adaptées à sa situation,
  • La possibilité pour l’adhérent concerné de garder l’anonymat dans le cadre de sonaccompagnement à distance (le recours à un simple pseudonyme suffit pour être pris en charge parAgri’Ecoute),
  • Mais aussi, avec l'accord de l’adhérent, la possibilité de lever son anonymat. Et ce, pour faire lelien avec la cellule MSA de prévention du suicide qui pourra prendre le relais pour l’accompagneraussi longtemps que nécessaire.
     

Priorité au suivi et à l’accompagnement de l’adhérent en détresse


Nouveau, les psychologues cliniciens d’Agri’Ecoute peuvent, en fonction des cas présentés, directement contacter les référents des 35 cellules de prévention MSA pour initier un accompagnement et un suivi des adhérents dans la durée. Chaque cellule de prévention est composée de professionnels MSA : travailleurs sociaux, médecins du travail, professionnels de la santé sécurité au travail, des services de santé ou techniques (cotisations, prestations)...
L’organisation de la MSA en guichet unique facilite le travail de la cellule de prévention MSA. Il lui permet d’avoir une vision exhaustive de la situation (famille, cotisations, endettement…) de l’adhérent signalé.