La dépression

Mis à jour le 04/05/2016

Mal comprise, insuffisamment diagnostiquée et traitée, la dépression est pourtant une maladie courante. Les URCAM (Union Régionale des Caisses d'Assurance Maladie) de Lorraine et Champagne-Ardennes ont donc inscrit, en commun, dans leur programme d'action pluriannuel, un projet d'amélioration de la prise en charge de la dépression.

Qu'est-ce que la dépression ?


Une étude a été menée par l'Institut de Veille Sanitaire (INVS) : 7,8 % de la population française est touchée par un épisode de dépression majeur (EDM), dont 3,2 % avec une forme sévère.
Le phénomène de "dépression" est en forte augmentation ces dernières années, 3 millions de personnes sont touchées en France.
 

Qu'est-ce que la dépression ?

La dépression est un trouble mental courant se caractérisant par une tristesse de l'humeur, une perte d'intérêt pour toute activité et une baisse d'énergie. Elle se distingue des modifications normales de l'humeur par son degré de gravité, ses symptômes et la durée des troubles.
Selon la Haute Autorité de Santé (HAS), cette pathologie touche 7 à 15 % de la population et plus de 121 millions de personnes dans le monde chaque année. On estime généralement que deux personnes sur dix seront touchées, au cours de leur vie, par un épisode dépressif d'ampleur variable. Malgré cette grande fréquence, la dépression reste très méconnue et souvent stigmatisée.
 
La dépression est une vraie maladie :
seul un médecin peut la diagnostiquer.

 

Les signes d'une dépression

La dépression se manifeste par une multitude de symptômes qui varient selon la personne et les moments, et, par un comportement de la personne souffrante nettement en rupture avec ce qu'elle était avant la dépression.
  • Les altérations de l'humeur : grande tristesse, perte de l'intérêt et du plaisir à faire les choses, crises de larmes, hyperémotivité (une forte réaction à un événement quelconque), mais aussi, à l'inverse, abrasion émotionnelle, comme si plus rien n'avait d'importance.
  • Les symptômes physiques : baisse de la libido ou une perte d'énergie, perte ou gain de poids, troubles du sommeil (difficultés à s'endormir ou réveils nocturnes ou au contraire un besoin excessif de sommeil).
  • Les sentiments de culpabilité et d'auto-dévalorisation
  • L'anxiété : d'intensité variable, elle accompagne les symptômes émotionnels et peut parfois se manifester par une sensation de noeud dans l'estomac, de boule dans la gorge, ou d'autres manières encore. 
  • Les troubles de la concentration, de l'aptitude à penser ou à prendre des décisions, la fatigue, le ralentissement psychique.
  • Les idées suicidaires : le risque est considérablement augmenté chez le dépressif par rapport à la population générale.
L'expérience de la dépression est, par essence, une atteinte majeure à la qualité de la vie. Pour la personne dépressive, la vie quotidienne et les habituelles obligations deviennent insurmontables, d'autant que les symptômes de la dépression peuvent produire un cercle vicieux ; le repli sur soi suscite une auto-dévalorisation, un sentiment de culpabilité qui génère lui-même des pensées tristes, un sentiment d'impuissance, d'où le repli sur soi...
 

Quelles personnes sont les plus touchées ?

La dépression touche deux fois plus les femmes, mais les personnes âgées et les homosexuels sont également très vulnérables.